Vous êtes iciRessources»Livre d'Or»France»Marie HEURET - Chargée de mission gypaète barbu et grande faune

Marie HEURET - Chargée de mission gypaète barbu et grande faune

 Sur un programme de réintroduction et de conservation d'une espèce qui ignore les frontières telle que le Gypaète barbu, Alparc a apporté son expérience de mise en réseau des différents acteurs alpins qui travaillent pour un même but... mais pas toujours dans la même direction.

Au delà des montagnes à franchir et des distances à parcourir, au delà des langues et des baragouinages des uns et des autres, un véritable programme d'actions de conservation commun s'est mis en branle autour d'Asters, Conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie, des parcs nationaux de la Vanoise, des Ecrins, du Mercantour, du parc naturel régional du Vercors pour la France, des parcs nationaux du Gran Paradiso, du Stelvio, du parc naturel régional d'Alpi Marittime pour l'Italie, du parc national des Hohe Tauern pour l'Autriche. Une mise en commun des données de suivi de la population de Gypaète barbu sur l'ensemble de la chaine avec outil commun dans le cadre du projet International Bearded Vulture Monitoring (www.gyp-monitoring.com ) est un exemple unique de collaboration, et c'est Alparc qui a permis sa mise en place dans les années 2000, et l'accompagne encore aujourd'hui en favorisant les échanges! C'est encore Alparc qui a soutenu une structure associative telle que Asters de porter un projet européen d'envergure, pour une telle espèce, il le fallait bien!

Cette ouverture et ces mises en réseau font effet de boule de neige, via les relations et les connaissances qui ont pu être créées autour de problématiques communes, cette fois-ci bien au delà d'une seule espèce, Alparc permet de prendre un peu de hauteur, et du coup de voir un peu plus loin...