Une flore étonnante

La flore alpine fascine tout particulièrement par les trésors d’adaptation dont elle fait preuve : adaptation au vent, au froid, à la neige, aux sols pauvres et rocheux, au rayonnement solaire intense et à la courte période de végétation.

De nombreuses espèces de montagne sont menacées, notamment par le changement climatique, l’élévation des températures et donc de leur aire de répartition : elles sont obligées de suivre le froid toujours plus haut en altitude…  

L’Edelweiss, le rhododendron des Alpes et la gentiane sont certainement parmi les plantes alpines les plus connues, pourtant elles font partie des 4500 espèces de plantes vasculaires trouvées dans les Alpes, soit 39 % de la flore européenne ! Parmi ces 4500 espèces, 350 sont considérées comme endémiques aux Alpes ou à certaines régions alpines et se retrouvent souvent en haute altitude. La campanule de Zoys, la vulnéraire des Chartreux, Lilium carniolicum en font par exemple partie.

On dénombre dans les Alpes environ 900 communautés végétales différentes et environ 13 000 espèces végétales, dont :

  • Plus de 5000 espèces de champignons
  • Les 4500 espèces de plantes vasculaires citées plus haut
  • Environ 2500 espèces de lichens
  • Environ 800 espèces de mousses
  • Environ 300 espèces d’eupatoires