Alparc et la convention alpine

La Convention alpine est un traité international datant de 1991 visant la sauvegarde à long terme de l'écosystème naturel des Alpes ainsi que la promotion du développement durable du massif, en protégeant les intérêts économiques et culturels des populations qui y habitent et des pays adhérents.

La Convention alpine a été ratifiée par l’Union Européenne et les huit pays alpins: l'Allemagne, l'Autriche, la France, l'Italie, les principautés du Liechtenstein et de Monaco, la Slovénie et la Suisse.

 ALPARC, une contribution à la Convention alpine

Les actions d'ALPARC s'inscrivent résolument dans le cadre de la Convention alpine et de ses protocoles d'application.

ALPARC coopère avec le Secrétariat permanent de la Convention alpine dans tous les domaines concernant les espaces protégés. Sa mission fondamentale se réfère à l'article 12 du protocole "Protection de la Nature et Entretien des Paysages" de la Convention alpine.

 

Article 12 :

"Les parties contractantes prennent les mesures adéquates pour établir un réseau national et transfrontalier d'aires protégées existantes, de biotopes et d'autres éléments protégés ou à protéger.

Elles s'engagent à harmoniser les objectifs et les mesures applicables aux aires protégées transfrontalières."

 

Le but de ce protocole est de renforcer la protection de l'environnement notamment en termes d'espèces, de biotopes ou de paysages. Pour cela une harmonisation des mesures de protection dans l'ensemble du massif alpin est nécessaire.

ALPARC est également actif dans les domaines du développement durable dans les régions des espaces protégés, de l'information et de l'éducation environnementale. 

Les organes de la Convention alpine:

La Conférence alpine, composée des ministres des Parties contractantes, constitue l'organe décisionnel de la Convention alpine. Les réunions de la Conférence alpine se déroulent normalement tous les deux ans sur convocation de l'Etat membre qui préside la Convention (chaque mandat a une durée de deux ans).

Le Comité permanent est l'organe exécutif de la Conférence alpine. Il garantit la mise en pratique des idées, des principes et des objectifs de la Convention alpine. Le Comité permanent se réunit généralement deux fois par an.

Le Secrétariat permanent, créé en 2003, a son siège principal à Innsbruck/A et dispose d'un bureau à Bolzano/Bozen/I. Il est chargé de soutenir les organes décisionnels de la Convention, de favoriser l'échange d'expériences et de connaissances sur les Alpes et il est responsable des relations publiques au nom de la Convention alpine.

ALPARC, le Réseau Alpin des Espaces Protégés, a une voix consultative en tant qu'observateur de la Convention alpine.

ALPARC a été créé comme contribution concrète à l’application de la Convention alpine, ainsi le 28 février 2013, le Secrétariat permanent et ALPARC ont signé un Memorandum de coopération pour créer une base durable de leur coopération et bénéficier de possibles synergies. 

Présidence de la Convention alpine en 2015-2016: Allemagne

 

Secrétaire général de la Convention alpine: M. Markus Reiterer  (depuis juillet 2013) .

Secrétaire générale adjoint : Mme Marianna Elmi. 

Pour en savoir plus, visitez le site de la Convention alpine : www.alpconv.org