Vous êtes iciActualités»Nouvelles des espaces protégés»Afficher les éléments par tag : Réseaux écologiques

Les Régions pilotes pour la connectivité écologique restent une priorité pour le travail de la Plateforme « Réseau écologique» de la Convention alpine.
Après la nomination d’une nouvelle région pilote transfrontalière entre l’Italie et la Slovénie lors de la dernière Conférence alpine en novembre 2014 à Turin, la Plateforme « Réseau écologique » de la Convention alpine a souligné lors de sa dernière réunion les 18 et 19 Mars 2015 à Berchtesgaden (D) sa volonté de travailler étroitement en partenariat avec les régions pilotes désignées et de soutenir la nomination d’autres territoires intéressés. 

 
La présidence franco-allemande de cette Plateforme, sous la responsabilité de Bettina Hedden-Dunkhorst du BfN, a ainsi proposé une série d’actions pour mettre en œuvre le mandat du groupe de travail : la coopération avec les autres Plateformes de la Convention alpine, l’implication active dans les travaux sur la stratégie macro-régionale alpine (EUSALP) tout comme le soutien au développement de nouveaux projets européens sur la thématique de la connectivité écologique figurent parmi celles-ci.  


La Plateforme Réseau écologique participe également aux travaux sur les infrastructures vertes au niveau européen, notamment en assistant et contribuant au groupe de travail « Green Infrastructure and Restoration » et en présentant les activités alpines dans ce domaine à un public européen lors de la prochaine Green Week qui se tiendra en juin 2015 à Bruxelles.

 
Sites web:


Page de la Commission EU sur les infrastructures vertes : http://ec.europa.eu/environment/nature/ecosystems/index_en.htm
Platforme «Réseau écologique » de la Convention alpine : http://www.alpconv.org/fr/organization/groups/WGEcologicalNetwork/default.html

This section includes all the PowerPoint presentations shown during the Workshop „Wildlife and connected habitats” that  took place the 11th and 12th of December 2014 in Admont, at the Gesäuse National Park – Styria (Austria)

INSCRIPTIONS OUVERTES!

La Conférence a lieu du 13 au 15 octobre 2014 à Chambéry/F

 

La protection de la biodiversité requiert l‘implication de différents secteurs tels que l’aménagement du territoire ou l’agriculture. Dans de nombreuses régions, les résultats des projets et des études ne sont souvent pas connus ou pas directement applicables. Quels changements sont nécessaires pour rendre la politique environnementale européenne durable et efficace ? Et comment parvenir à ce que les nouveaux programmes d’aide de l’UE contribuent efficacement au maintien de la biodiversité ?

Voilà quelques-uns des thèmes abordés dans le programme de la conférence de clôture du projet greenAlps. Les thèmes seront mis en lumière par les intervenants sous diverses perspectives professionnelles et géographiques, du niveau européen jusqu’au niveau local, puis discutés dans le cadre d’ateliers et d’excursions.

À l’ouverture de la conférence la population locale est invitée à participer à découvrir et discuter de la valeur ajoutée des espaces protégées, mais aussi à la déguster sous forme de spécialités locales. Nous vous invitons chaleureusement à participer aux discussions.Les interventions seront traduites en français, allemand, italien et slovène. La participation est gratuite.


Vous trouverez le programme et le formulaire d’inscription sur:
http://www.greenalps-project.eu/infoservice/events/conference-finale/

Clôture des inscriptions le 30 septembre 2014.

 

Le projet greenAlps est financé par l’UE dans le cadre du programme de l’Espace alpin et vise à mettre en valeur les résultats des projets en cours ou achevés dans le domaine de la biodiversité.

Pour plus d’informations sur le projet visitez le site

 

 Alpine Space

vendredi, 18 juin 2010 02:00

ECONNECT et son nouvel outil JECAMI

 La seconde réunion internationale des régions pilotes qui s’est déroulée à Dobbiaco/Toblach le 22 avril 2010 a porté ses fruits. En effet, les régions pilotes ont adopté un outil commun, intitulé JECAMI (Joint Ecological Continuum Analysing and Mapping Initiative-web services). Cet instrument est proposé par le Parc National Suisse en collaboration avec la société Arinas.

Les bénéfices de cette initiative sont nombreux, en effet, elle va permettre aux Régions Pilotes d’appliquer une stratégie harmonisée en vue d’analyser la situation de la connectivité écologique. 

 Les régions pilotes pourront identifier l’aire idéale et prioritaire pour implanter de futures mesures de connectivité, puis s’en servir comme support de communication sur internet auprès des différents usagers, et autorités.

Cet outil facilement accessible apportera une visibilité de la connectivité. Il sera possible de visualiser à la fois les habitats des espèces et les résultats de connectivité.  

Econnect attendait un outil efficace pour incorporer et combiner les résultats spatiaux du projet et un accès facilité de tous les acteurs concernés, c’est chose faite !

Ruedi Haller du Parc National Suisse présente l’outil cartographique sur le web nommé JECAMI

   

 

http://fr.alparc.org/le-reseau-alparc/un-reseau-spatial/projet-econnect

 

Lien(s) :

 2008 a été une année particulièrement importante pour les réseaux écologiques dans les Alpes, voici un court aperçu des activités menées :

Ecological Continuum Project : pré-projet achevé

Après 17 mois de travail intensif durant le pré-projet, les 4 partenaires (la CIPRA, ISCAR, le WWF et ALPARC) peuvent présenter des résultats qui constituent les bases indispensables pour le travail concret à venir sur les réseaux écologiques dans les Alpes.
En effet, la méthodologie pour la mise en place de réseaux écologiques, à laquelle de nombreux scientifiques alpins ont participé, a été finalisée et publiée : elle est disponible sur le site www.alpine-ecological-network.org . Le catalogue de mesures y sera également disponible sous peu.

Les bases théoriques acquises, place à la réalisation sur le terrain : 

Dans les sites pilotes en Autriche et en Suisse, les premières réunions de travail avec les principaux acteurs locaux ont déjà eu lieu et la phase d’action a ainsi pu démarrer dans les régions. Des réunions d’acteurs sont prévues prochainement en Allemagne. En France, le département de l’Isère a entamé la phase opérationnelle de son grand projet de restauration de corridors biologiques de la vallée du Grésivaudan, qui prévoit entre autres la mise en place de signalements spéciaux de passage de faune à des points clés du réseau routier, le réaménagement d’ouvrages hydrauliques, d’importantes mesures de sensibilisation, etc.

Un projet européen d’envergure :

Le programme européen ETC « Alpine Space » a accepté une proposition de projet pour un budget total de plus de 3 million d’Euros sur cette thématique : le lancement officiel du projet ECONNECT a ainsi eu lieu à Vienne début novembre 2008 (lire l’article correspondant ).

Au niveau de la Convention alpine :

La présidence allemande de la plateforme réseaux écologiques de la Convention alpine a mandaté un bureau d’études pour développer des critères de sélection de sites alpins pilotes pour la mise en œuvre de projets de réseaux écologiques. Début 2009, la présidence de la plateforme sera transférée à la France, qui l’assurera jusqu’en 2010.

Le puzzle prend forme…

Comme vous pouvez le constater, l’année 2008 a été une année très riche pour cette thématique des réseaux écologiques. Elle a donc non seulement permis de développer une approche et une vision commune pour les Alpes mais également de poser les premières pièces du puzzle « réseau écologique transalpin » à travers le massif ! Nous espérons une année 2009 aussi fournie en événements afin de compléter un peu plus l’image d’ensemble de ce puzzle.

 De nombreuses espèces de grands mammifères sauvages comme le cerf, le lynx, le loup ou l’ours habitent les massifs des Alpes et des Carpates. La sauvegarde des habitats de ces espèces dépend étroitement des activités humaines.

Le corridor écologique entre les Alpes et les Carpates est un lieu de migration traditionnel pour ces animaux. Il ne relie pas seulement l’extrémité Est du massif alpin avec les Petites Carpates en Slovaquie mais traverse également une des régions les plus dynamiques d’Europe – la zone d’activité économique entre les villes de Bratislava, Sopron et Vienne.

Dans le cadre de ce projet transfrontalier soutenu par des financements européens plusieurs acteurs ont comme objectif de définir et de réaliser de façon exemplaire des mesures concrètes pour améliorer la connectivité écologique. Ces acteurs sont issus de la protection de la nature et de l’aménagement du territoire et collaborent avec des partenaires des transports, de l’agriculture et de la sylviculture, de la chasse, du tourisme mais également avec les communes concernées.

Après un travail de préparation intense le projet a été officiellement lancé mi-février 2010. Il rassemble des partenaires autrichiens et slovaques. Le corridor entre les Alpes et les Carpates contribue à l’application de la Convention alpine et représente avec le Danube et le rideau vert, Trame verte qui se situe le long de l’ancien rideau de fer, une route de migration d’importance européenne.

Lien vers le site officiel du projet :

http://www.alpenkarpatenkorridor.at/

Plus d’informations sur le projet :

http://www.wwf.at/de/akk/

 L'Initiative Continuum écologique vient de publier une nouvelle série de fiches d'informations, rédigées en allemand, français et italien à l'intention des acteurs locaux, et qui sont maintenant disponibles en ligne.

Ces fiches sont bien plus que des simples plaquettes d'information: leur principal objectif est en effet d'inciter à l'action et elles sont pour cette raison adressées directement aux acteurs locaux afin qu’ils puissent s’impliquer dans la réalisation de réseaux écologiques, notamment dans les régions pilotes d’ECONNECT.

Il s'agit d'une série de dix fiches, qui prennent en compte les principaux domaines pouvant favoriser des mesures de connectivité écologique : agriculture, forêts, gestion de l'eau, chasse et pêche, planification spatiale, circulation, protection de la nature et tourisme et s'adressent également à des acteurs comme les municipalités et autres jouant un rôle de premier plan dans la mise en oeuvre des trames vertes et bleues.

Pour chaque secteur traité, la fiche correspondante illustre son importance en matière de connectivité écologique, puis énumère les mesures concrètes de connectivité que les différents acteurs sont encouragés à mettre en place. Des exemples de bonnes pratiques dans les Alpes sont également présentées en vue de montrer l'efficacité réelle des mesures de connectivité, et d'inciter les parties prenantes à les imiter.  

Les versions pdf imprimables des fiches « Fact sheets » sur la protection de la nature, sur l'agriculture, les transports, l’aménagement du territoire, la gestion des eaux et la sylviculture sont déjà disponibles en téléchargement sur le site: http://www.alpine-ecological-network.org .

  Un nouveau rapport « Implementing a Pan-Alpine Ecological Network - A Compilation of Major Approaches, Tools and Activities » qui présente les activités alpines concernant la connectivité écologique des dernières années vient d’être publié dans la série « BfN Skripten » de l’Agence fédérale pour la Protection de la Nature allemande.

Durant ces dernières années de nombreux documents, rapports, études et autres publications ont été élaborés qui présentent les concepts, outils et activités contribuant à la mise en place d’un réseau écologique sur l’ensemble des Alpes. Certain de ces documents n’ont pas été présentés à un large public jusqu’à présent, d’autres sont des documents techniques de travail. C’est pourquoi les différents documents ont été rassemblés par l'Ecological Continuum Initiative , résumés et mis dans un contexte thématique et chronologique global.

Ce nouveau rapport est disponible en anglais et peut être téléchargé ici . Si vous souhaitez un exemplaire imprimé de cette publication veuillez vous adresser à kerstin.lehmann@bfn.de

Publié dans non-catégorisé

 Du 20 au 23 septembre 2010 s’est déroulée, dans le cadre du Memorandum of Cooperation signé en 2008 entre la Convention sur la Diversité biologique (CBD), la Convention des Carpates et celle des Alpes, une rencontre entre experts en matière de connectivité écologique des pays des Carpates et des Alpes.

Au cours de ces journées chargées mais néanmoins très conviviales, les experts ont eu l’occasion de découvrir sur le terrain le projet de corridor Alpes-Carpates , visant à faciliter la migration de grands mammifères entre les deux massifs.

Les journées suivantes furent consacrées à la 6ème réunion officielle de la Plate-forme « Réseau écologique de la Convention alpine » ainsi qu’à une réunion de réflexion sur la mise en place d’un groupe de travail similaire également dans le cadre de la Convention des Carpates. La journée d’échange proprement dite a eu lieu le mercredi, avec de nombreuses présentations d’expériences et exemples de bonnes pratiques dans les deux massifs, laissant également une large place à la discussion afin d’explorer ensemble des pistes de coopération sur ce thème pour le futur.

La rencontre fut clôturée par une excursion dans le parc Palava et une présentation des problématiques locales liées à la connectivité écologique, qui a également permis de renforcer les liens entre les acteurs des différents pays et de poursuivre les échanges dans un cadre plus informel.

Globalement, ces rencontres ont permis de poser les bases pour de futurs projets de coopération et représentent un pas de plus pour renforcer les bons échanges entre ces deux massifs sur une thématique d’importance particulière dans le domaine de la protection de la nature pour l’avenir. 

Publié dans Nouvelles des Alpes

Lors d’une cérémonie organisée par la présidence française de la Plate-forme « Réseau écologique » de la Convention alpine dans le cadre de la XIème Conférence des Ministres alpins à Brdo (Slovénie) début mars 2011, 8 territoires pilotes ont été officiellement remerciés et félicités pour leur travail accompli dans le domaine de la connectivité écologique.

 Ces régions, majoritairement structurées autour de plusieurs espaces protégés alpins, mènent des activités exemplaires visant la création d’un réseau écologique alpin tel qu’il est préconisé par l’article 12 du protocole « Protection de la nature » de la Convention alpine. Plusieurs personnalités présentes, parmi lesquelles la Secrétaire d’état allemande à l’environnement, Mme Heinen-Esser, ont remis le diplôme à chaque territoire pilote.

Cette cérémonie a également clôturé les deux années de présidence française de la Plate-forme « Réseau écologique » qui a transmis la responsabilité de ce groupe de travail à l’Allemagne, à présent chargée de coordonner les activités de la Plate-forme pour le période 2011-2013. 

Liste des régions pilotes (du sud-ouest au nord-est):

- Alpes du sud-ouest (Parc national du Mercantour/ Parco naturale Alpi Marittime, France-Italie)

- Département de l’Isère (France)

- Ecorégion transfrontalière Gran Paradiso - Mont Avic - Mont Emilius (Italie)

- Ecorégion Alpe Veglia ed Alpe Devero (Italie)

- Triangle Rhétique (Engadin/Haut-Adige/Trentino/Tyrol, Suisse-Italie-Autriche)

- Région transfrontalière Berchtesgaden – Salzburg (Allemagne-Autriche)

- Ecorégion transfrontalière Alpi Giulie (Italie)

- Nördliche Kalkalpen (Autriche) 

Publié dans Nouvelles des Alpes