Vous êtes iciActualités»Nouvelles des espaces protégés»Entre « stavoli », « casere » et chemins : le Parc naturel Prealpi Giulie

Entre « stavoli », « casere » et chemins : le Parc naturel Prealpi Giulie

lundi, 25 avril 2011
  • Pays Italy
  • logo

Le Parc naturel Prealpi Giulie s’étend sur une superficie d’environ 100 km² et inclut les communes de Resia, Resiutta, Chiusaforte, Lusevera, Venzone et Moggio Udinese. Il comprend les parties les plus hautes de la chaîne du Mont Plauris, des monts Musi et du massif du Mont Canin. Son point le plus bas se situe au niveau du hameau de Povici et de la vallée du torrent Mea.

Ces zones ont été choisies pour leur grand intérêt géologique, naturel, paysager et historico-culturel, et présentent souvent des caractéristiques spécifiques uniques. Ceci est dû en grande partie au fait que l’espace protégé se trouve à la confluence de trois aires biogéographiques (alpine, méditerranéenne et illyrique) mais aussi à la limite des mondes culturels latin et slave.

Cette spécificité est représentée par les communautés locales installées dans la Vallée de Resia et dans l’Alta Val Torre, qui ont su préserver leur langue et leurs traditions pendant des siècles. Grâce à leur travail laborieux, ils ont su constituer et façonner le paysage de ce territoire ainsi que des zones voisines. « Stavoli », « casere », granges, cabanes, sentiers, allées, pelouses et prairies constituent la preuve d'un quotidien qui a coexisté avec la nature et a façonné jour après jour le paysage pour s'offrir aujourd'hui presque intact aux visiteurs et amoureux de la montagne.

Une caractéristique importante du parc est sa vocation transfrontalière qui se nourrit grâce à la relation quotidienne avec le Parc national du Triglav en Slovénie mais aussi, dans une moindre mesure, avec celui du Parc National Nockberge en Autriche.

 Depuis 2004, un projet appelé ERA - Eco Regio Alpe Adria est mis en place en collaboration avec ces deux parcs sur le thème de la promotion des particularités locales, du tourisme durable et de l'éducation à l’environnement.

Dans ce contexte, il est important de mettre en évidence les échanges scolaires qui, chaque année, permettent aux enfants des écoles primaires des municipalités des trois parcs de visiter les autres espaces protégées impliqués dans le projet.

La liaison avec le parc slovène est vraiment très forte, comme en témoigne la reconnaissance d’Europarc en 2009 comme espace protégé transfrontalier. Ce dernier comprend le territoire des deux parcs et celui de l’aire MAB Unesco Alpes Giulie slovènes et, dans son ensemble, s’appelle Ecorégion Alpes Giulie.  

 Un résultat prometteur et un engagement pour l'avenir, grâce au renforcement progressif des relations entre ces territoires transfrontaliers des Alpes orientales qui s'affranchissent des différences politiques et administratives, comme préconisé par Alparc.

Et c’est justement avec le réseau Alparc qu'a été établi un partenariat fructueux, qui a conduit à des collaborations dans beaucoup de domaines, particulièrement ceux de l'éducation à l’environnement et des écobilans. Pour ce dernier, un groupe de travail a été mis en place, coordonné par le Parc Prealpi Giulie conjointement avec les Parcs Dolomiti Friulane et Orobie Valtellinesi

Fiche d'identité

Nom de l'espace protégé

le Parc naturel Prealpi Giulie

 

Nom de l'organisme gestionnaire

Ente parco naturale delle Prealpi Giulie

Pays

Italie

Surface (ha)

9402 ha

Année de création

1996

Catégorie(s) UICN

V

Statut juridique

Parc naturel régional

Région(s) couvertes

Frioul-Vénétie julienne

Nombre de communes

6

Point le plus bas (altitude) en m

350 m

Point le plus haut (altitude) en m

2587 m

Habité/non habité (si oui, population)

inhabité

Surface en forêt

5100 ha

Surface en glaciers

55 ha

Surface en pâturages

757,48 ha

Principaux types de paysages

Forêts de conifères et de feuillus, éboulis et pierriers, pâturages alpins

Faune emblématique

Bouquetin, chamois, ours brun, lynx, chat sauvage, vautour fauve, chouette de l'Oural, aigle royal, hibou grand-duc, râle des genêts, sonneur à ventre jaune, rosalie des Alpes

Flore emblématique

Campanula zoysii, gentiane de Froelich (Gentiana froelichii), géranium argenté (Geranium argenteum)

Attraction touristique majeure

Les prairies alpines avec une flore endémique - Mine de Researtico - Alpages - Sentier géologique de la vallée de Foran dal Mus - Sentiers botaniques de Bila Pec et Plauris - Chutes de Goriuda et barman

Centre(s) de visiteurs (nombre, noms, thèmes)

1. Maison du Parc (Resia) : informations générales sur le parc
2. Centre d'informations sur les mines de Researtico (Resiutta)
3. Point Infos et chambres d'Hôtes "Pian dei Ciclamini" (Lusevera) : Information sur la vallée de la Mea

Site Internet

www.parcoprealpigiulie.it

Contact

info@parcoprealpigiulie.it

Personnel (nombre d'employés)

10

Accès

Pour Resia : Depuis l'autoroute A23 Palmanova - Tarvisio Sortie Carnia ou Gemona - Osoppo, continuer dans la direction de Tarvisio puis, dans Resiutta tourner à droite dans la vallée de Resia et suivre les indications, qui conduisent au siège du parc.
Depuis l'autoroute A23 Tarvisio - Palmanova sortie Pontebba, continuer sur la route S.S. 13 en direction de Udine, dans Resiutta tourner à droite dans la vallée de Resia et suivre les indications qui conduisent au siège du parc.
Utilisez la même sortie d'autoroute pour vous rendre à Venzone, Moggio Udinese et Sella Nevea. Des points d'informations locaux vous donneront des informations sur les accès au parc.

Pour la haute vallée de Torre : Depuis l'autoroute A23 Tarvisio - Palmanova sortie Udine Nord. Continuer sur la route SS13 Pontebbana en direction de Tarvisio. Puis direction Tarcento - Alta Val Torre sur la route SS 646 en direction de la frontière jusqu'à Pian dei Ciclamini.